Janvier 2010, le nouveau Clamart infos…

Au milieu des urgences sociales et environnementales de fin d’année, un impératif majeur nous avait visiblement échappé :

Renouveler l’aspect du journal municipal « Clamart infos ».

La nouvelle formule validée par le rédacteur en chef Philippe Kaltenbach est plus copieuse (62 pages au lieu de 50), les photos sont plus grandes et le plan du journal a été modifié.

Coté écologie, le journal n’est plus en papier recyclé alors qu’il l’était lors du mandat précédent. Quelle tristesse de constater que les demandes des Verts ne sont pas entendues sur un sujet aussi simple.

Notons la mise en valeur du Maire qui progresse encore :

Page 3, édito + grande photo du Maire

Page 4, le Maire cité 2 fois + photo de groupe

Page 5, le Maire cité 3 fois + 2 photos

Page 6, le Maire cité 2 fois + photo

Page 7, 1 photo

Page 12, le Maire cité 1 fois

Page 25, le Maire cité 1 fois

Page 27, le Maire cité en gras (les autres élus ont leurs délégations en gras et leur nom est en maigre et plus petit)

Page 33, le Maire cité 2 fois + photo

Page 40, photo

Page 42, le Maire cité 1 fois

Page 43, le Maire cité 1 fois (tribune PS)

Page 59, le Maire cité 1 fois + photo

Page 64, (dos de couverture) le Maire cité (annonce des vœux a la population)

Soit 14 pages concernées, 17 citations, 9 photos ! Pas mal !

 

Coté dossiers traités, nous ne résisterons pas à émettre un commentaire sur l’article consacré à la nouvelle piscine (page 35) dont un encart précise qu’elle serait « une piscine plus respectueuse de l’environnement »

Quelle bonne nouvelle !

Malheureusement, puisque c’est l’époque des vœux, il aurait été sage de s’en tenir là. En effet

  1. Cette piscine est bien plus conséquente que l’ancienne, ce qui impacte les besoins en ressources
  2. Malgré les demandes des Verts de réduire significativement les consommations d’eau et de chauffage (-50%) par rapport à la piscine actuelle, aucun engagement chiffré n’a jamais été pris
  3. Du fait de sa localisation, il y a fort à craindre que cette nouvelle piscine engendre un flux de déplacements individuels routiers plus importants, et donc une pollution locale et globale en hausse.

Les Verts n’ont d’ailleurs pas voté pour le projet proposé.

Plus bas, on peut même lire à propos de cette piscine : « Dotée de panneaux solaires, elle pourra produire son électricité et son eau chaude ».

Ce texte de type « attrape gogo » laisse à penser que la piscine sera énergétiquement autonome.

Ceci est hélas totalement faux. Si quelques panneaux solaires peuvent participer à une production d’énergie locale, il s’agit, sur l’année, que quelques pour-cent de la consommation d’énergie totale de ce bâtiment.

Reblog this post [with Zemanta]

Ce contenu a été publié dans Politique locale, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *